Avez vous ce qu’il faut pour être un bon psychologue à Molenbeek Saint-Jean?

Pour devenir un bon psychologue, ou savoir si vous avez en face de vous quelqu’un qui connaît son métier et qui sait traiter ses patients alors vous le saurez. Pour devenir un excellent thérapeute dans ce domaine, il y a des questions utiles qui serviront à vous orienter. Si vous vivez à Molenbeek Saint-Jean, trouvez un psychologue sur www.psychologue-molenbeek-saint-jean.be.

Quelques questions de bases d’un futur psychologue

  • Êtes-vous naturellement curieux ?

Tout en écoutant les patients, les psychologues doivent aussi guider le processus de thérapie avec leurs propres questions. C’est une bonne profession pour ceux qui sont des observateurs astucieux, qui aiment poser des questions de suivi et qui sont capables d’analyser les déclarations vagues des patients afin de chasser les significations cachées.

  • Vous connaissez-vous bien ?

Aucune analyse n’est menée en vase clos, de sorte que les psychologues doivent tenir compte de leurs propres préjugés naturels, fondés sur leur éducation, leurs antécédents, leur statut social et leurs croyances religieuses. Ils doivent savoir prendre du recul par rapport à leur propre vie pour être en mesure de faire des observations objectives.

Psychologie

  • Êtes-vous à l’aise pour parler à tous les types de personnes ?

Les patients en thérapie seront issus de divers milieux raciaux, politiques, socio-économiques, moraux et culturels. Un bon psychologue aura les compétences interpersonnelles pour tenir des conversations avec tous les types de personnalité et inspirer la confiance aux patients.

  • Êtes-vous un individu généralement stable ?

Personne ne s’attend à ce que les psychologues soient parfaits ; après tout, ils sont seulement humains. Mais avant de pouvoir asseoir les patients sur le divan, les psychologues doivent s’assurer que leur propre ” bagage mental ” a été pris en compte en premier lieu. Les têtes brûlées n’ont pas à s’appliquer.

  • Êtes-vous une personne tolérante ?

Au cours de la thérapie, les psychologues doivent découvrir les pensées et les craintes les plus profondes et les plus sombres des clients pour les aider à faire face à leurs problèmes. Ce faisant, le psychologue doit s’abstenir de porter un jugement sur tout ce qui est dit, même si cela va à l’encontre de ses croyances personnelles et morales. De plus, les thérapeutes doivent faire preuve de patience face aux progrès graduels et aux périodes de recul et de régression occasionnelles des clients.